La portée excessive ou le joker des arguments en faveur de l’invalidité