ROBIC SALUE L’AUDACE DE SES CLIENTS. Voici l’histoire inspirante de Ingénia Technologies!

ROBIC SALUE L’AUDACE DE SES CLIENTS

VOICI L’HISTOIRE INSPIRANTE D’INGÉNIA TECHNOLOGIES!

Un don majeur d’équipement pour éviter la propagation du coronavirus à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR), c’est l’acte de générosité que l’entreprise de Mirabel, INGÉNIA TECHNOLOGIES a fait pour faire sa part dans la lutte contre la COVID-19.

L’entreprise, reconnue à travers l’Amérique du Nord pour la qualité de ses centrales de traitement d’air pour le marché du CVAC (chauffage, ventilation et air climatisé), a toujours été très impliquée sur la scène caritative québécoise. Elle démontre une fois de plus sa solidarité citoyenne avec le don d’une centrale de traitement d’air à la fondation de l’hôpital Maisonneuve Rosemont.

L’hôpital, aux prises avec l’enjeu d’isoler des secteurs à risque d’être contaminés, avait un urgent besoin de renforts. Ingénia Technologies est venue à la rescousse en transformant une partie du bloc opératoire en un environnement à pression négative pouvant recevoir les patients potentiellement infectés par la COVID-19.

Une centrale de traitement d’air de 1450 kg, équipée d’un système de filtration à très haute efficacité (HEPA) et d’un revêtement antimicrobien, a été produite, livrée et installée en un temps record. Tout en permettant d’isoler l’espace, cette installation, opérationnelle depuis le mercredi 15 avril dernier, évite également qu’aucun contaminant ne soit rejeté à l’extérieur. Pour y arriver, la compagnie a mis toutes les ressources nécessaires en action et a même joué d’ingéniosité en transformant des ventilateurs prévus pour le marché américain afin de les adapter au voltage québécois.

« Au-delà de la valeur du don, c’est aussi un défi qu’Ingénia s’est engagée à relever pour contribuer au combat que nous menons tous contre la COVID-19 », a dit Giuseppe Racanelli, président chez Ingénia Technologies.

Un tel exploit ne se fait pas seul, de nombreux fournisseurs de l’HMR ont également contribué au succès de cette grande opération. Des joueurs comme Siemens, Moteur électrique Laval, Méca Contrôle, Normand Leboeuf – Ingénieur structure, Norda Stelo, toute l’équipe de Yoan Harvey, chef de secteur – entretien et fonctionnement, et le Service des Installations Matérielles du CIUSSS de l’Est de l’Île de Montréal ont partagé leur expertise au profit de ce projet.

Lorsqu’on demande à François Pfister, chef de l’exploitation de l’entreprise, comment s’est vécue la réalité des employés dans le contexte de la COVID-19, celui-ci répond : « Ça n’a pas été facile au début. Lorsque le gouvernement a fait l’annonce de la fermeture des entreprises, nous avons fait le saut. Heureusement, nous avons eu l’autorisation de demeurer ouverts en tant que services essentiels. Nous avons immédiatement priorisé tous projets touchant les milieux hospitaliers et pharmaceutiques. Les employés ont dû s’adapter à une situation hors du commun où  se mélangeait une certaine inquiétude face à un virus inconnu et une nouvelle réalité de travail liée à l’adoption de strictes mesures de distanciation sociale. L’équipe s’est donc serrée les coudes pour assurer la production des différents équipements requis en urgence. La satisfaction de pouvoir contribuer à la lutte contre la pandémie a créé une équipe plus soudée que jamais ».

En plus des secteurs de la santé, et de l’industrie pharmaceutique, Ingénia Technologies œuvre également au niveau des sciences de l’éducation, de l’agroalimentaire, de projets industriels ainsi que des immeubles à bureaux. La compagnie dispose également d’une expertise dans des secteurs très pointus comme les musées et les salles symphoniques. Au Québec, Ingénia a été au cœur de nombreux projets d’envergure tels que le CUSM, le centre de recherche du CHUM, l’hôpital du Sacré-Cœur, le CHU Sainte-Justine, le CHU de Québec-Université Laval ainsi que le fabricant de vaccins Medicago.  

Sur les quelque 160 employés qui y travaillent, Ingénia Technologies emploie une quarantaine d’ingénieurs de différentes formations (mécaniques, électriques et spécialisés en programmation). L’utilisation d’un logiciel sophistiqué développé à l’interne permet de concevoir en temps réel des centrales dans leurs moindres détails et de les mettre directement en production. L’usine, située à Mirabel, est à la fine pointe de la technologie et se distingue par un très haut niveau d’automation ainsi que par l’utilisation de robots dans la chaîne de production.

Les centrales d’Ingénia Technologies se distinguent également par leur revêtement antibactérien. En effet, il y a maintenant une douzaine d’années, l’entreprise a introduit avec succès une peinture en poudre électrostatique antibactérienne. Cette peinture, fabriquée par PROTEC, une entreprise québécoise, est appliquée sur l’ensemble des surfaces intérieures des unités, et offre une protection durable contre la prolifération de moisissures, de bactéries et de virus. Le procédé, reposant sur l’incorporation d’ions d’argent à même la peinture, est d’autant plus d’actualité depuis la crise de la COVID-19 que nous vivons.

La compagnie qui s’est imposée comme LA référence nord-américaine de qualité pour les centrales de traitement d’air et produits connexes s’est maintenant positionnée pour devenir plus accessible et faire profiter les classes intermédiaires de sa facture irréprochable. Son haut niveau d’automation et une intégration verticale des composantes, en les fabriquant à l’interne, permettent à la compagnie d’être très compétitive dans l’ensemble du marché. 

« Sans renier notre position de leader dans le segment haut de gamme, nous voulons démocratiser notre offre et desservir d’autres marchés. Pour le reste, nous voulons garder nos employés heureux et maintenir un faible taux de roulement! » dit François Pfister.

ROBIC est fière de compter Ingénia Technologies parmi ses clients audacieux et inspirants qui font une différence importante dans la qualité de l’air de nombreux environnements! Merci de nous aider à mieux respirer! 

LA RÉFÉRENCE EN
PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE


ROBIC.CA