ROBIC SALUE L’AUDACE DE SES CLIENTS. VOICI L’HISTOIRE INSPIRANTE DE NOMAD BLOC!

ROBIC SALUE L’AUDACE DE SES CLIENTS

VOICI L’HISTOIRE INSPIRANTE DE NOMAD BLOC!

C’est une passion commune à quatre ingénieurs qui a fait naître un concept unique au Canada! Babacar Daoust-Cissé, l’un des fondateurs de NOMAD BLOC explique que lui et ses compatriotes, tous passionnés d’escalade, ont constaté un manque à combler dans l’accessibilité aux murs d’escalades extérieurs. En opération depuis 2017, la petite entreprise a suscité beaucoup d’intérêt dans les milieux municipaux, récréatifs, touristiques et scolaires. L’ingénieur mécanique de 31 ans et son associé, Frédérick Coallier, ont ainsi délaissé leurs emplois à titre d’ingénieurs pour devenir entrepreneurs.

Que fait NOMAD BLOC? La boîte se spécialise dans la fabrication de murs d’escalade amovibles pouvant être déplacés n’importe où avec ou sans l’aide d’une remorque. Elle offre trois produits différents propres à des créneaux distincts. On parle ici de structure développée pour un lieu spécifique comme, par exemple, celui des jeux olympiques dans la ville de Richmond à Vancouver. Le centre olympique est aménagé afin de recevoir les visiteurs et permettre aux adeptes de pratiquer leur sport préféré. La structure étant mobile, la ville de Richmond a le loisir de la déplacer au besoin. NOMAD BLOC est par ailleurs en pourparlers pour développer un partenariat similaire avec la ville de Montréal.

NOMAD BLOC offre également une structure différente pour des besoins événementiels. Une fois l’événement terminé, la structure se referme et est rapatriée à son endroit habituel.

Finalement, NOMAD BLOC dispose d’une structure autoportante située en permanence dans le quartier des Shops Angus à Montréal et ce pour toute la saison d’escalade, soit de la mi-mai à la mi-octobre. « Nous avons conçu cette première structure et l’avons assemblée sur une grande remorque qui peut être déposée à l’endroit de notre choix. Nous opérons comme un centre d’escalade intérieur, mais à l’extérieur, ce qui se fait nulle part ailleurs. » dit avec fierté M. Daoust-Cissé. L’entreprise rentabilise donc ses investissements par la vente de billets uniques et par l’achat de forfaits saisonniers.

Les produits de NOMAD BLOC sont 100% québécois et l’assemblage se fait depuis l’entrepôt de l’entreprise basée à l’Assomption. Pour le moment, trois personnes travaillent à plein temps sur le projet qui prend de plus en plus d’ampleur auprès des adeptes, mais également des centres d’escalades intérieurs qui y voient une occasion d’offrir des murs extérieurs à leur clientèle. NOMAD BLOC se dit également reconnaissante des conseils qu’elle a reçus et de l’accueil chaleureux que lui ont réservé les centres d’escalade intérieurs.

NOMAD BLOC utilise du bois de merisier russe, le meilleur bois d’un point de vue mécanique, ainsi que de l’acier galvanisé pour sa structure dont la durée de vie est quasi infinie. Toutefois, les panneaux de bois devront être remplacés un jour où l’autre et la jeune équipe évalue la possibilité d’utiliser des matériaux recyclés à l’avenir, en plus d’utiliser de l’énergie solaire plutôt que l’électricité comme elle le fait actuellement.

« Nous sommes heureux de la popularité de notre offre. L’escalade est une discipline en plein essor et c’est formidable de pouvoir combiner notre formation technique avec notre passion. On souhaite s’établir dans d’autres villes canadiennes et désire avoir plusieurs structures aux États-Unis. » affirme celui qui voit l’avenir d’un bon œil.

NOMAD BLOC aspire d’ailleurs à développer le marché américain une fois la pandémie terminée. « Notre plan initial cette année était de percer le marché américain, mais en raison de la COVID-19, nous avons décidé de commercialiser au Canada seulement. Le marché de l’escalade est beaucoup plus développé aux États-Unis. Nous espérons donc que l’an prochain l’assaut du marché américain sera possible. » confie Babacar Daoust-Cissé.

De 2012 à 2017, la croissance annuelle moyenne de l’industrie des murs d’escalade intérieurs était de 3.9% aux États-Unis. C’est 39% de plus que les 2.8% de l’industrie des clubs de gym, de santé et de fitness sur à peu près la même période. Il est estimé qu’aux États-Unis, entre 1,000 et 1,500 personnes par jour essaient l’escalade pour la première fois.

M. Daoust-Cissé ajoute que l’industrie de l’escalade en salle, en Amérique du Nord, devrait franchir la barre du milliard de dollars en 2021 et que la visibilité mondiale de ce sport fera certainement un bond énorme avec sa première apparition aux Jeux Olympiques de 2021.

ROBIC est persuadée qu’une équipe aussi talentueuse a tout en mains pour établir un succès à la hauteur de ses ambitions. Accrochez-vous bien pour atteindre de nouveaux sommets!

LA RÉFÉRENCE EN
PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

ROBIC.CA